Nolwenn Taquet2017-01-17T23:05:34+00:00

Hypersensible de nature, j’ai toujours été comme une cocotte-minute avec comme seule soupape la création.

Le travail de Nolwenn évolue au rythme de sa vie. Elle s’est naturellement dirigée vers la peinture, le dessin, et l’expression plastique dès le plus jeune âge.

Elle a choisit un cursus artistique jusqu’à ses 21 ans. Évoluant dans sa bulle artistique jusqu’à cet âge, elle décide de tout arrêter pour rentrer dans le monde du travail afin de s’assumer financièrement. Cette période de trois ans sans création va lui permettre de se réaliser personnellement. Elle ne vit plus dans un imaginaire créatif mais bien dans la réalité de la vie avec tout ce que cela comporte. Puis, comme un besoin vital, elle y revient par le dessin et la peinture, se trouvant un intérêt tout particulier pour les portraits. Son regard à changé, il est à la fois plus sensible et analytique, son travail pictural est plus juste.

Ses portraits, elle les appelle ses TEX : des moments « T » , des expériences « E » avec des personnes « X ».

Peindre une personne sans l’avoir rencontrée, sans connaître un minimum de son histoire, c’est comme manger un plat épicé sans avoir le goût ou sentir une rose sans odeur.

Nolwenn est une jeune femme du 21ème siècle avec ses questionnements liés aux problématiques de son époque. Son travail a plusieurs directions et n’a de cesse que d’évoluer avec elle et le monde qui l’entoure.

Ses portraits, dessins et recherches plastiques et conceptuelles sont bien souvent le reflet de ses expériences. Son travail raconte une histoire souvent intimement liée à sa propre expérience.

Si je dessine une pomme sans penser que cette pomme a un goût, une consistance, une odeur, et aussi une symbolique, c’est comme si j’observais uniquement une forme en trois dimensions avec des couleurs. Chaque chose de ce monde est bien plus complexe qu’elle n’y paraît.